Depuis longtemps le football Français croît bien faire en misant sur le physique, la puissance. Les critères pour être recruté en centre de formation ? Grosso modo: 1m80 minimum, grosse VMA, la technique on la travaillera plus tard. Là se trouve l’erreur majeure. La technique est primordiale, c’est la base de l’enseignement footballistique. Les attributs physiques se travaillent bien après.
Voici ce qu’a dit Montanier dans une excellente interview dans France Football n°3517 que je conseille à tous de lire, au sujet du recrutement.

Montanier Denoueix

Lorsqu’on analyse un jeune joueur pour l’intégrer au centre de formation, il paraît logique et surtout essentiel de retenir ses qualités techniques, son intelligence. Pour travailler le physique, l’endurance, la puissance chers aux français ce jeune aura des années de formation pour le faire. Bien que je pense que ces attributs ne semblent pas nécessaires à travailler de manière si intensive.

Concernant l’organigramme, plusieurs interrogations se posent. Noël Le Graet, président de la FFF depuis 2011 est un entrepreneur dans l’industrie des fruits de mer, puis s’est investi dans la vie politique de sa ville (Guingamp). Même s’il a longtemps été le président de l’En Avant Guingamp, on peut laisser planer des doutes sur sa compétence pour le poste qu’il occupe. D’autant plus qu’il s’agit d’une personne qui a défendu Raymond Domenech après la superbe coupe du monde sud-africaine. Cela en dit long sur sa clairvoyance pour ne pas dire compétence.

L’Institut de Formation de Football (IFF) est en charge principalement de la formation d’entraîneurs. L’IFF est dirigé par Vérane Stefani, ex-responsable juridique pendant 11 ans de la Ligue Nationale de … Rugby. Quelque part on comprend mieux les chandelles et les monstres physiques sur les terrains de Ligue 1 (humour).

La DTN (Direction Technique Nationale) a longtemps été présidée par Gérard Houiller et la mise en avant du physique par rapport à la technique peut lui être reprochée. Depuis peu, François Blaquart a pris la tête de la DTN. Il souhaiterait révolutionner la formation, je cite : « privilégier l’intelligence de jeu par rapport à la technique et surtout à l’aspect athlétique ». En soit, c’est un bon début de penser différemment mais entre les paroles et les actes…

Résultat de cette philosophie du physique ? L’EdF se retrouve à jouer avec deux 6 (Sissoko-Guilavogui / Matuidi-Pogba) contre la Géorgie et la Biélorussie… La Géorgie et la Biélorussie sont-elles si dangereuses offensivement pour mettre en place ces deux 6? Selon DD oui apparemment.

1/5 Les clubs Français en compétitions européennes ces dernières années
3/5 EDF A : De Knysna à aujourd’hui
4/5 EDF jeunes : les œillères du bel été 2013
5/5 L’entraîneur professionnel en France