Dans tout art, des gens ont donné le ton, la première note.
En musique il y a eu un avant et un après Mozart, en peinture un avant et un après Picasso. Il ne s’agit pas de recopier ce qu’ont fait ces grands artistes mais de reprendre leurs bases.

Dans le football il y a eu de grands penseurs. Certains ont eu l’intelligence de s’inspirer ce qu’on fait des Rinus Michels, Cruyff ou autre Sacchi.

Capello a dit un jour « le meilleur entraineur est le plus grand des voleurs. »

Un entraineur comme Pep Guardiola, une des références mondiales aujourd’hui, est le premier à dire qu’il s’est inspiré et qu’il a « volé » des idées à Sacchi, Cruyff, Bielsa ou encore Menotti.

Bien évidemment tout n’est pas à prendre chez tous les entraineurs, mais il faut savoir piocher ce qui nous intéresse.

Sacchi a révolutionné le football à son époque. Son 4-4-2, son organisation défensive, son système offensif et surtout la zone.

Mais quand on regarde le football, et on va parler du foot français en particulier, on ne ressent pas l’influence de Sacchi. Pas de contrôle de la profondeur, une défense HxH et pas de zone, un espace gigantesque entre les lignes (verticales et horizontales)… Bref…

Qu’ont ils fait de tes enseignements Arrigo ? Aujourd’hui les Dupraz, Girard, Gourvenec, Correa et autres ne savent pas de quoi ils parlent.

Alors s’il vous plait Monsieur Sacchi, pardonnez leur, ils ne savent (clairement pas) ce qu’ils font.