Pep a dit et redit que les seconds ballons sont le principal problème depuis qu’il est arrivé en Angleterre. Il l’a subit, il l’a compris et il essaie de dompter cela.

Sur le coup franc, pour éviter les seconds ballons il a monté sa ligne défensive. Alors oui il y a un risque de se faire surprendre dans le dos. Mais il tente, il s’adapte, il cherche. Et bientôt il aura trouvé.

Sans titre.001.jpeg

«Les seconds ballons sont un concept typique de l’Angleterre, comme les tacles. Je n’entraîne pas mes joueurs à tacler. Ce que je veux, c’est créer plus, faire le jeu, avoir des occasions. Nous avons encaissé beaucoup de buts jusqu’ici. Il y a ici des choses qui ne peuvent pas être contrôlées, différentes des autres Championnats. Nous encaissons des buts que je n’avais jamais encaissés dans ma carrière. Nous devons analyser ce qui ne fonctionne pas pour nous améliorer.» Après le match contre Leicester (CF L’Equipe)

« Pour les trois derniers matches, nous avons passé deux heures et demie à travailler les deuxièmes ballons. Ça a marché. Il faut faire attention à cette dimension du jeu ici. Nous avons été meilleurs là-dessus lors des deux derniers matches, mais nous ne sommes pas une équipes avec de grands joueurs physiques comme la plupart des équipes en Angleterre, on doit être au bon endroit au bon moment et être intelligents pour gagner les seconds ballons.»  Après le match contre Arsenal (CF L’Equipe)

Xabi Alonso à Pep Guardiola « Il faut que tu t’adaptes au second ballon. Le second ballon ! Tu dois vraiment t’adapter au second ballon, au troisième, au quatrième ! », lui avait-il glissé. « Jamais, avant je n’avais insisté là-dessus » (CF Football.fr)