Benevento – La résurrection ?

Impossible d’être passé à côté à moins de ne prêter aucune attention au football italien : une équipe pointe à zéro points après 13 matchs. Le Benevento Calcio vient de battre un record dans l’histoire du top 5 européen (détenu par Grenoble et … Manchester United qui avaient débuté par douze défaites respectivement en 2009 et 1930). On est peut-être fous, mais nous n’avons pas envie d’acter leur descente en novembre 2017. Pourquoi ?

Après 9 défaites, l’entraîneur et le directeur sportif sont limogés. C’est alors que le président a l’enthousiasmante idée de recruter Roberto De Zerbi. L’ex-joueur du Milan et Naples ne nous est pas inconnu. En effet, quand il dirigeait le Foggia Calcio, l’entraîneur a remporté la Serie C avec un niveau de jeu rarement vu en troisième division. On vous laisse voir par vous-même (article écrit en portugais mais vous n’avez besoin de voir que les images):

http://dominiotactico.blogspot.fr/2016/02/ideias-de-qualidade-dependem-do.html?m=1

Cette belle épopée lui a valu une certaine reconnaissance en Italie. Et l’an dernier c’est le club de Palerme qui lui donne sa chance en Série A. Mais l’impulsif président sicilien le limoge deux mois plus tard.

Aujourd’hui dans un club dernier, sans aucun point, quoi de mieux pour travailler ? Aucune pression, tous les adversaires vous jouent « la fleur au fusil », des joueurs qui sont piqués au niveau de l’orgueil. L’entraîneur a ici matière pour au moins faire espérer les adeptes de ce club de la banlieue napolitaine. Le club n’est qu’à dix points du premier non-relégable, et dans le football tout va vite. Vous me direz : «oui mais il a déjà perdu ses quatre premiers matchs». Ok, quittez l’application L’Equipe ou Eurosport onglet résultats et allez voir les matchs. Sur ses quatre matchs il y a Cagliari, la Lazio, la Juve et Sassuolo.

Contre Cagliari, défaite à la 90+5’ en ayant eu plus de possession et autant de tirs que l’adversaire. Fessée contre la Lazio 1-5. Contre la Juve, les promus ont été devant au score jusqu’à l’heure de jeu en posant beaucoup de problèmes. Contre Sassuolo l’équipe a fait jeu égal, la patte du coach commençait à se faire ressentir et ils se font égaliser à la 90+4’ à dix contre onze.

Nous ne disons pas que le club va se maintenir, car l’effectif est qualitativement plus faible que ses concurrents, mais nous n’enterrons pas cette équipe que nous allons suivre de près.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :