Accéder au contenu principal

Le mauvais joueur n’existe pas

Il est habituel d’entendre les supporters, les passionnés ou les spécialistes dire que X ou Y joueur n’est pas bon. Et c’est normal, il y a des joueurs qui ne sont pas bons. Mais parfois, il faut approfondir et essayer de comprendre, en se posant la question « pourquoi n’est-il pas bon ? ».
Un joueur fait partie d’un collectif, c’est-à-dire qu’il n’existe pas sans les autres joueurs. Certains ont des caractéristiques physiques ou techniques qui leur permettent d’être et d’exister sans avoir besoin d’un type particulier de collectif autour. Un joueur puissant et endurant peut s’adapter un peu partout car il saura dissimuler ses limites personnelles et collectives grâce à son physique, un joueur rapide et technique aussi. Mais quand un joueur a des qualités plus cérébrales c’est le collectif qui dissimulent ses qualités.

Je prends un exemple simple, pensez-vous que Xavi et Iniesta auraient eu une carrière aussi énorme s’ils n’étaient pas dans ce collectif ? Et si les 2 anciens du Barça avaient joué dans une équipe anglaise qui balancent des longs ballons ou joue en transition, auraient-ils été des mauvais joueurs ? Ou des mauvais joueurs pour ce type de collectif ?
Quand on voit le rendement de certains joueurs de Marseille aujourd’hui par rapport à l’an dernier, on peut se poser la question du « Pourquoi n’étaient-ils pas bons ? ». Payet a besoin d’avoir le ballon, et que le ballon lui arrive dans les pieds, Amavi a besoin de jouer avec quelqu’un pour combiner, Sanson avaient besoin d’un collectif où il attaque plus qu’il ne défend etc. Alors, évidemment, Villas Boas a réussi à les « récupérer » psychologiquement. Mais il les a peut-être « récupérés » en leur proposant un style qui leur plait, qu’ils aiment et auquel ils adhèrent. Et n’oublions pas que derrière chaque footballeur il y a un gamin qui jouait avec ses amis pour attaquer, dribbler et marquer des buts, alors quand on leur offre ça, on a fait une grande partie du boulot.

Klopp ou Guardiola ont par exemple l’intelligence de recruter des joueurs pour leur style de jeu. Bernardo Silva serait-il heureux dans le jeux à 300km/h de Klopp ? Mané serait-il heureux dans le style plus posé de Pep ? Et pourtant ce sont 2 joueurs magnifiques.

Alors non, un joueur n’est pas forcément « mauvais », mais il peut être très mauvais dans un système dans lequel ses qualités ne rentrent pas. Un dentiste ne ferait pas le boulot d’un ophtalmologiste, et pourtant les deux sont médecins.

Patrick Pereira Tout afficher

1er Commandement :
- Si tu as le ballon, ton rival ne l'a pas et tu te fatigues beaucoup moins vite.

2ème Commandement :
- Le plus important c'est le rythme du ballon. C'est le ballon qui doit courir pas les joueurs.

3ème Commandement :
- Il faut renforcer nos qualités basiques il faut jouer simple

4ème Commandement :
- Il faut toujours gagner les un contre un.

5ème Commandement :
- Je préfère gagner par 5 à 4 que par 1 à 0.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :