Accéder au contenu principal

Dupraz or not Dupraz, that is not the question

Il y a plusieurs questions que l’on peut se poser autour du choix Pascal Dupraz du côté de l’ASSE.
Peut-il sauver le club ? Oui.
Va-t-il sauver le club ? Certainement.
Mais la plus intéressante est : comment va-t-il sauver le club stéphanois de la relégation ?

À lire certains avis, sauver un club bon dernier de L1 ne peut se faire que d’une seule façon : en jouant bas et en n’étant pas protagoniste.
Je comprends parfaitement que la priorité des supporters de Saint-Etienne soit de se sauver, et que le beau jeu n’est pas l’objectif principal.
Mais se rapproche-t-on réellement du maintien en ne jouant pas ? Est-il impossible de gagner et de se maintenir en jouant et en étant protagoniste ?
Je ne parle pas ici de Tiki Taka ou de « jouer comme City », il existe tant de nuances dans le jeu, Clermont, Lens, Sassuolo ou Montpellier proposent un football de qualité et avec des nuances totalement différentes.
Aucun style de jeu nous garantit de gagner, et si vous mettez les meilleures équipes du monde dans un championnat, avec les entraineurs proposant le meilleur du jeu à leur tête, vous aurez quoi qu’il arrive un premier et un dernier. Et en mettant que des entraineurs avec des idées plus défensives ou moins protagonistes, vous aurez aussi un champion et une lanterne rouge.
Rien ne garantit jamais la victoire ou la défaite.
Mais certains styles de football permettent de faire vibrer les joueurs et les supporters, la simple victoire 1-0, me direz-vous, et vous avez raison. Et là est la beauté du football.
Vous ne pourrez pas m’en vouloir de penser qu’être plus proche du but adverse, d’avancer et reculer en équipe, d’avoir plus de situations de buts apporte plus de chance de gagner que d’être à 70m du but adverse 70% du temps.
Mais comme en musique, en cinéma ou en littérature, il y en a pour tous les goûts.
Et c’est bien là la beauté de l’art que nous aimons tous : le football. 

Patrick Pereira Tout afficher

1er Commandement :
- Si tu as le ballon, ton rival ne l'a pas et tu te fatigues beaucoup moins vite.

2ème Commandement :
- Le plus important c'est le rythme du ballon. C'est le ballon qui doit courir pas les joueurs.

3ème Commandement :
- Il faut renforcer nos qualités basiques il faut jouer simple

4ème Commandement :
- Il faut toujours gagner les un contre un.

5ème Commandement :
- Je préfère gagner par 5 à 4 que par 1 à 0.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :