Combinaisons Latérales l’exemple City

Pep Guardiola dit souvent que quand il fait son équipe ce sont les ailiers qu’il choisit en premier. Tout son système est basé sur « comment mettre les ailiers dans les meilleurs conditions. »
On peut souvent voir les ailiers ouverts, collés à la ligne, même si le ballon est de l’autre côté du terrain.
Cette préoccupation d’avoir toujours les joueurs de couloirs bien ouverts a pour but d’obliger l’adversaire à défendre sur toute la largeur et donc à laisser des espaces entres les lignes. Dans la vidéo qui suit on peut voir comment, avec l’aide des milieux offensifs, les ailiers réussissent à créer des espaces dans la défense adverse.

City combinaisons latérales from TiqueTac on Vimeo.

 

Le vide Toulousain par Pascal Dupraz

L’autre jour, pour la énième fois de la saison, j’ai entendu Pascal Dupraz se plaindre. Je ne sais même plus de quoi cette fois-ci. Des supporters ? Peut être. De l’arbitrage ? Probable. De la lumière du stade ? Plausible. Mais jamais il ne parle de football. De jeu. D’idées. Non, ça jamais. Alors au lieu de ne rien faire et de me dire « Oh il est chiant lui ! » Bah je suis allé regarder son équipe de Toulouse.

Lire la suite « Le vide Toulousain par Pascal Dupraz »

Transition défensive : Naples et Chelsea

Il est parfois difficile d’expliquer une situation, car il n’y a pas de contre exemple. Mais cette semaine en Ligue des Champions, Chelsea et Naples nous ont aidé.
Chelsea a démontré tout ce qu’il ne faut pas faire lors d’une transition défensive, et Naples nous a, encore une fois, démontré qu’elle est l’une des équipes les mieux préparées du football mondial.
Lire la suite « Transition défensive : Naples et Chelsea »

Mourinho 2004 vs Mourinho 2014

guardiola-mourinho-barcelonaJosé Mourinho est l’entraîneur qui m’a fait comprendre que le football ce ne sont pas juste « 22 mecs qui courent après un ballon« .

Il m’a donné envie de comprendre le football. A 14 ans je prenais plus de plaisir à organiser mes coéquipiers lors de mes matchs de foot qu’à jouer, à 14 ans je ne sortais pas de chez moi sans un bloc note pour dessiner un schéma tactique ou pour noter une idée. Sans Mourinho il n’y aurait pas ce blog, il n’y aurait pas des livres, en anglais, espagnol, portugais ou français qui parlent de football partout chez moi. Sans lui je ne serais pas le même.

Il a révolutionné ma vie et le football. Mais aujourd’hui sa révolution se résume à l’entraînement et la fameuse periodisation tactique que nous défendons tellement. Encore la semaine dernière lors de ma partie de foot hebdomadaire j’ai eu cette phrase après que quelqu’un m’ait suggéré de jouer notre 4X4 sur un terrain plus grand : « si tu veux courir fais un marathon, par contre si tu veux jouer au foot on devrait faire comme ça ».

Alors oui Mourinho a révolutionné le football, et c’est pour ça qu’aujourd’hui je peux dire avec tristesse : pourquoi as-tu changé José ? Pourquoi as-tu abandonné tes idées de football offensif, ce football qui m’a fait aimé… le football ?

Et pour que vous compreniez bien voici une comparaison entre le José de 2004 et le José 2014

Pour 2004 ce sont les matchs de la finale de la Coupe de l’UEFA et de la Champions League et pour 2014 la défaite contre Tottenham il y a quelques semaines.

Les leçons de Maitre Sacchi

Dans tout art, des gens ont donné le ton, la première note.
En musique il y a eu un avant et un après Mozart, en peinture un avant et un après Picasso. Il ne s’agit pas de recopier ce qu’ont fait ces grands artistes mais de reprendre leurs bases.

Dans le football il y a eu de grands penseurs. Certains ont eu l’intelligence de s’inspirer ce qu’on fait des Rinus Michels, Cruyff ou autre Sacchi.

Capello a dit un jour « le meilleur entraineur est le plus grand des voleurs. »

Un entraineur comme Pep Guardiola, une des références mondiales aujourd’hui, est le premier à dire qu’il s’est inspiré et qu’il a « volé » des idées à Sacchi, Cruyff, Bielsa ou encore Menotti.

Bien évidemment tout n’est pas à prendre chez tous les entraineurs, mais il faut savoir piocher ce qui nous intéresse.

Sacchi a révolutionné le football à son époque. Son 4-4-2, son organisation défensive, son système offensif et surtout la zone.

Mais quand on regarde le football, et on va parler du foot français en particulier, on ne ressent pas l’influence de Sacchi. Pas de contrôle de la profondeur, une défense HxH et pas de zone, un espace gigantesque entre les lignes (verticales et horizontales)… Bref…

Qu’ont ils fait de tes enseignements Arrigo ? Aujourd’hui les Dupraz, Girard, Gourvenec, Correa et autres ne savent pas de quoi ils parlent.

Alors s’il vous plait Monsieur Sacchi, pardonnez leur, ils ne savent (clairement pas) ce qu’ils font.

 

WordPress.com.

Retour en haut ↑