Eibar, un modèle de club à suivre ?

Après une série de neuf matchs sans victoire (et une victoire en treize matchs) entre septembre et octobre, le club basque entraîné par José Luis Mendilibar a remonté la pente. A tel point qu’ils sont actuellement sur 5V-1N-1D lors des sept derniers matchs dont de belles victoires contre le Betis, Valence et Girona. De quoi les placer au septième rang de la Liga, aux portes de l’Europa League.

Son organisation interne est un modèle à suivre. Nous vous conseillons de lire le superbe article de So Foot qui décrit en détail la politique du club. Monté en première division pour la première fois de son histoire en 2014, le club n’est plus descendu. Présidé par une femme, des instances autonomes où figurent des supporters, il s’illustre en modèle de gestion au pays des clubs surendettés.

Tout ça pour dire qu’il ne suffit pas d’acheter les meilleurs à coup de millions comme veulent vous le faire croire les présidents qui ne se remettent jamais en question. Car Eibar a un budget de 17M€ soit 8M€ de moins qu’Amiens, un quart du budget de Saint-Etienne ou encore 3% du budget parisien.

Le jeu pratiqué n’est pas le plus léché du championnat espagnol mais les joueurs maîtrisent leurs consignes offensives: décalage sur les ailes, centres variés, but. Les joueurs de couloirs comme Capa, Juanca, Inui, Alejo font la différence et les milieux Escalante, Jordan ou Dani Garcia se projettent vite vers l’avant. Vous verrez qu’à chaque situation de centre il y a au moins 3 joueurs dans la surface. Signe de l’ambition offensive du coach à la récupération du ballon.

La belle surprise troyenne

Il y a quelques semaines nous critiquions les déclarations de Jean Louis Garcia après un match (lien). Mais comme je ne fais pas les choses à moitié je me suis dit « bah on va aller voir pour que la critique soit constructive ». Sauf qu’à ma plus grande surprise Troyes est une belle équipe. Une équipe qui défend de façon organisée, une équipe qui essaie de construire de derrière, avec de la qualité dans les placements, avec beaucoup de patience pour trouver le moment et l’espace où attaquer.
Lire la suite « La belle surprise troyenne »

Bien défendre : la qualité avant la quantité

Lors du gros match de cette journée de Ligue 1, le champion de France en titre recevait le (futur champion de France…?) PSG.

Jardim a opté pour un schéma inhabituel. Avec 5 défenseurs dont 3 dans l’axe. Evidemment ce 11 était fait pour contrer au mieux les attaques parisiennes, les 3 attaquants évidemment mais également les incursions des milieux centraux et les montées des latéraux.
Lire la suite « Bien défendre : la qualité avant la quantité »

Transition défensive : Naples et Chelsea

Il est parfois difficile d’expliquer une situation, car il n’y a pas de contre exemple. Mais cette semaine en Ligue des Champions, Chelsea et Naples nous ont aidé.
Chelsea a démontré tout ce qu’il ne faut pas faire lors d’une transition défensive, et Naples nous a, encore une fois, démontré qu’elle est l’une des équipes les mieux préparées du football mondial.
Lire la suite « Transition défensive : Naples et Chelsea »

La leçon du Bétis face au Real Madrid

Le Bétis a réussi à battre le Real Madrid à Madrid 1 but à 0. Mais plus que la victoire c’est la manière. Le Bétis a montré être une équipe très compétente. Menée d’une main de maitre par Quique Sétien, dont nous avions déjà vanté les mérites il y a 1 an à Las Palmas ici, l’équipe de Séville a montré une organisation et une connaissance du jeu hallucinante !
Lire la suite « La leçon du Bétis face au Real Madrid »

PSG – OL : premier test pour Paris

Le Paris Saint Germain a eu son premier vrai test face aux Lyonnais en Ligue 1 !
Des Lyonnais qui avaient bien étudié leur PSG et qui savait que les hommes d’Emery aiment plus que tout jouer dans le bloc adverse, dans les intervalles.
Les Parisiens ont eu beaucoup de mal à avancer et à jouer comme ils l’aiment. Les Lyonnais n’ont laissé qu’une seule option au PSG : Les couloirs. Et avec les limites de Kurzawa dans le domaine du centre…
Lire la suite « PSG – OL : premier test pour Paris »

Neymar et Mbappé : Vagabonds Parisiens

Lors du premier match de Mbappé et Neymar, Emery les avaient utilisés dans un 4-4-2 où les 2 nouvelles recrues pouvaient se balader entre les lignes, laissant les ailes aux latéraux.
Mais pour le match de Ligue des Champions contre le Celtic, qui marquait le retour de Verratti dans le 11, le retour au 4-3-3 semblait évident.
Le risque du 4-3-3 était d’éloigner Mbappé de Neymar l’un de l’autre, et de perdre cette relation naissante apparue lors du premier match.
Lire la suite « Neymar et Mbappé : Vagabonds Parisiens »

WordPress.com.

Retour en haut ↑