Espagne, la passe de 4 ?

Depuis 2008 ils détruisent tout sur leur passage et leur palmarès parle de lui-même : 2 Euros et 1 Mondial.

Désormais il ne manque plus qu’une ligne à ce joli palmarès : la coupe des confédérations. Et hier les Espagnols ont annoncé la couleur : 45 minutes d’anthologie. On a rarement (voire jamais) vu les protégés de Vincente Del Bosque produire un si beau spectacle, du football à l’état pur.

Comme à son accoutumée l’emblématique sélectionneur espagnol déballe un 4-3-3 piloté par une majorité blaugrana.

espagne 4-3-3

Les puristes l’auront remarqué, quand la Roja a la balle (c’est-à-dire 73% du temps cette nuit) elle joue en 3-4-3 comme ci-dessous.

espagne 3-4-3

Alba prend le couloir libéré par Fabregas qui fait l’électron libre au milieu. Busquets se met entre Ramos et Piqué qui se sont écartés. Ce placement de Busquets permet à Ramos, Piqué, Xavi et Iniesta d’avoir sans cesse une ligne de passe. De plus, sa présence rassure les deux centraux qui peuvent tenter une sortie de balle en conduite.

Pedro mord la ligne afin d’élargir la ligne de défense adverse et Soldado reste fixe devant pour mobiliser les deux centraux. De cette manière Fabregas se voit offrir d’innombrables espaces.

Le but encaissé en fin de match (seul tir cadré Uruguayen de la soirée) vient entacher la belle soirée espagnole qui si elle continue ainsi ne devrait pas s’arrêter d’écraser ses concurrents.

Statistiques du match :

Espagne – Uruguay, le 17/06/2013 à Récife (Brésil) – Coupe des Confédérations

Possession : 73% – 27%

Tirs (cadrés) : 17 (8) – 4 (1)

Fautes : 8 – 17

Corners : 5 – 1

WordPress.com.

Retour en haut ↑