Recherche

Football Tactique

Le football des pieds au cerveau.

Tag

José Mourinho

Mourinho – Sérieusement ?

Choc en Angleterre ce week-end où le leader rendait visite à son dauphin. L’occasion pour les hommes de Guardiola de confirmer leur suprématie. Opportunité aussi pour Mourinho de frapper un grand coup et relancer un semblant de suspens.

Je ne vais pas aujourd’hui encenser une nouvelle fois Lire la suite

Erreur Défensive – Manchester City

Dans cette nouvelle édition d’Erreur défensive nous allons vous parler du rôle d’un entraineur et son influence (ou non) dans les erreurs individuelles.
L’entraineur peut tout faire. Tout travailler à l’entraînement, tout dire à Lire la suite

Erreur défensive – Premier League #J9

Dans cet épisode d’Erreur Défensive nous allons nous concentrer sur le « choc » de la Premier League de la J9, Chelsea-Manchester United. Lire la suite

United – City : une énième leçon de Pep

hi-res-401fcbe19f5c21990125d17f28830a8b_crop_northC’était LE choc de ce début de saison. Les deux entraîneurs les plus médiatiques et opposés se retrouvaient en championnat avec chacun leur nouvelle équipe. Le club
le plus riche du monde avec le joueur le plus cher de l’histoire contre Pep et sa nouvelle équipe.

Lire la suite

Compliqué pour Paris…

Le PSG a fait 1-1 contre Chelsea. Alors oui ce n’est pas un mauvais résultat, mais il aurait pu être BIEN meilleur !
Et vu ce qu’on a vu au match aller… On craint le pire pour le retour, à Londres… Mais on espère…

Mourinho 2004 vs Mourinho 2014

guardiola-mourinho-barcelonaJosé Mourinho est l’entraîneur qui m’a fait comprendre que le football ce ne sont pas juste « 22 mecs qui courent après un ballon« .

Il m’a donné envie de comprendre le football. A 14 ans je prenais plus de plaisir à organiser mes coéquipiers lors de mes matchs de foot qu’à jouer, à 14 ans je ne sortais pas de chez moi sans un bloc note pour dessiner un schéma tactique ou pour noter une idée. Sans Mourinho il n’y aurait pas ce blog, il n’y aurait pas des livres, en anglais, espagnol, portugais ou français qui parlent de football partout chez moi. Sans lui je ne serais pas le même.

Il a révolutionné ma vie et le football. Mais aujourd’hui sa révolution se résume à l’entraînement et la fameuse periodisation tactique que nous défendons tellement. Encore la semaine dernière lors de ma partie de foot hebdomadaire j’ai eu cette phrase après que quelqu’un m’ait suggéré de jouer notre 4X4 sur un terrain plus grand : « si tu veux courir fais un marathon, par contre si tu veux jouer au foot on devrait faire comme ça ».

Alors oui Mourinho a révolutionné le football, et c’est pour ça qu’aujourd’hui je peux dire avec tristesse : pourquoi as-tu changé José ? Pourquoi as-tu abandonné tes idées de football offensif, ce football qui m’a fait aimé… le football ?

Et pour que vous compreniez bien voici une comparaison entre le José de 2004 et le José 2014

Pour 2004 ce sont les matchs de la finale de la Coupe de l’UEFA et de la Champions League et pour 2014 la défaite contre Tottenham il y a quelques semaines.

Pressing – Mouvement – Contrôle

Les transitions défense-attaque font partie des moments du jeu les plus importantes à maîtriser. Les meilleures équipes du monde excellent dans ce registre. Il n’y pas UNE solution idéale. Certaines équipes défendent très bas, les lignes serrées et se projettent formidablement bien en contre dès la récupération du ballon tel le Borussia Dortmund ou le Real de Mourinho. D’autres équipes préfèrent exercer un pressing haut sur le terrain afin d’éloigner au maximum le danger de son but. Voici l’une des obsessions de Pep que nous tentons de vous exposer dans cet article. Soucieux de récupérer le ballon dans le camp adverse, le pressing permet en cas de récupération de ballon de déjà se situer proche du but adverse.

La première image illustre bien les intentions du Bayern. En pressant haut l’adversaire, celui-ci se retrouve obligé de jouer en retrait ou dégager le ballon.

Deuxième image, le DC pour relancer proprement a toujours face à lui plusieurs solutions de collègues qui bougent entre les lignes et dans les intervalles.

Dernière image, une fois bien installés dans le camp adverse les joueurs se positionnent de sorte à se retrouver en supériorité numérique au centre du terrain pour tuer l’adversaire sur les côtés.

1 – Pressing

2 – Mouvement

3 – Contrôle

pressingmouvementcontrole

 

5/5 L’entraîneur professionnel en France

Les entraîneurs modestes déclarent après une victoire : « le mérite revient aux joueurs, ce sont eux qui sont sur le terrain ». Pas faux, mais chaque grande équipe a été influencée par son entraîneur. Difficile d’imaginer le catenaccio interiste des 60’s sans Helenio Herrera, le football total de l’Ajax des 70’s sans Rinus Michels, le Milan de Van Basten & Cie sans Arrigo Sacchi, le Porto de 2004 et l’Inter de 2010 sans Mourinho ou dernièrement le Barça sans Pep.

Ces entraîneurs ont tous réussi en adoptant leurs idées selon les caractéristiques des effectifs qu’ils disposaient. Un entraîneur fan de catenaccio ne peut pas demander à un groupe technique comme le Barça de fermer les verrous et attendre devant son but. Tout comme on ne peut pas exiger d’un groupe limité techniquement de prendre le ballon et de construire le jeu.

Il n’y a qu’en France où on voit des entraîneurs utiliser le même schéma tactique quel que soit les joueurs ou le club qu’ils entraînent. Comme si ces entraîneurs avaient acheté un livre décrivant une tactique et s’en servaient sans réfléchir. La paire de 6 au milieu très physique pas technique, ça n’existe plus qu’en France. Les 4-2-3-1 à l’étranger comprennent un vrai ratisseur, le 6, et un relanceur, le 8 (ex : Khedira-Schweinsteiger avec l’Allemagne, Mikel-Lampard à Chelsea, Fernando-Lucho à Porto, Bender-Gündoğan à Dortmund, Carrick-Cleverley à Manchester Utd, …). En gros en EdF actuellement on a des millions de numéro six et zéro dix. Une question se pose : qui organise le jeu ? Bah personne, ne nous étonnons pas des résultats français.

Regardez ce tableau qui suit. Il liste les entraîneurs de Ligue 1 et Ligue 2 de la saison 2013-2014 et leur passé professionnel en tant que joueur.

Coachs L1 L2

Seulement trois entraîneurs n’ont pas été joueur professionnel. A croire qu’il y a un critère de sélection ridicule pour les formations d’entraîneur professionnel. Et puis, on voit toujours les mêmes entraîneurs barouder de clubs en clubs sans même changer leurs styles de jeu. Et si on voit un entraîneur nouveau, généralement il est du même profil que les anciens.
En effet, en quoi un entraîneur n’ayant jamais eu de passé professionnel est obligatoirement un mauvais entraîneur ? Voulez-vous une preuve du contraire ?

Coachs champions

Sur 13 championnats européens 6 ont été remportés par des entraîneurs sans passé professionnel. Dont 2 du top 4 (SAF et Tito ont été professionnels mais l’un peu de temps en Ecosse et l’autre dans des petits clubs de deuxième-troisième division espagnole).
Encore plus frappant.

Coachs C1 C3

Plus d’une compétition européenne sur 3 ! Nous sommes sûrs qu’il existe en France des hommes qui n’ont pas été joueur professionnel mais qui ont certainement le talent, les qualités, le profil pour être entraîneur professionnel. Cependant leur anonymat ne leur permet sûrement pas de pouvoir postuler aux formations indispensables. La France est actuellement peut-être en train de se priver d’un José Mourinho ou Rafael Benitez. A croire qu’elle se satisfait de la pauvreté technique de ses championnats.

1/5 Clubs Français en compétitions européennes ces dernières années
2/5 FFF : des erreurs fatales
3/5 EDF A : De Knysna à aujourd’hui
4/5 EDF jeunes : les œillères du bel été 2013

Le mythe de la préparation physique

En réponse à quelques critiques que nous avons eu sur un autre article, nous avons décidé de laisser la parole aux gens qui savent ce qu’est la préparation physique.

« Un autre mythe, par ignorance, c’est de penser que si un joueur court plus il va jouer un meilleur football. » Angel Coppa entraîneur de football  

« Je n’ai jamais vu de joueurs de tennis courir autour du terrain avant de jouer. Ils jouent, tranquillement, frappant la balle quelques fois… et la partie commence. » Paco Seirulo préparateur Physique du FC Barcelone

« Avant, par erreur, on pensait que d’abord il fallait « fabriquer » un athlète et après le faire pratiquer un sport. Si on voulait travailler l’endurance on le faisait à la montagne, à la mer… n’importe où. Et après on adaptait cette résistance à son sport. Mais ce n’est pas ça. Comme ça on perd du temps et de l’énergie, car chaque sport requiert un traitement spécifique. » Paco Seirulo préparateur Physique du FC Barcelone

« C’est une déclaration forte, mais la préparation physique comme une grande partie de la société imagine n’existe pas. Dans le football ce que l’on recherche c’est l’équilibre entre les qualités physiques pour améliorer le niveau individuel à travers des entraînements techniques, tactiques, stratégiques et de complémentarité, et tout ça en pensant au rendement collectif des équipes. » Élio Carravetta, préparateur physique International Porto Alegre 

« Quand on me montre des images de pré-saisons avec des joueurs qui courent et travaillent dans des espaces qui ne sont pas un terrain de football, une plage ou un terrain de golf, je me dis que ce sont des méthodes dépassées, archaïques.  »  José Mourinho

« La forme n’est pas physique. La forme c’est beaucoup plus que ça. Le physique est le moins important dans la globalité de la forme sportive.«  José Mourinho

« Je ne sais pas où commence le physique et se termine le psychologique ou le tactique. Pour moi, le football est global et le joueur aussi et je n’arrive pas à faire de séparation. » José Mourinho

« Je ne travaille pas le physique. » José Mourinho

« Je ne crois pas, que dans le football d’aujourd’hui, il existe des équipes bien préparées physiquement et d’autres mal. Il y a des équipes adaptées, ou non, à la forme de jouer de leur entraîneur. Ce que l’on recherche c’est que l’équipe arrive à s’adapter au type d’effort que notre manière de jouer exige. » José Mourinho

« Aujourd’hui, dans ma méthodologie, il n’y a pas de place pour un préparateur physique traditionnel.«  José Mourinho

« L’objectif final c’est de jouer. Et, si c’est ça l’objectif, l’entraînement ne peut avoir qu’une seule signification : jouer. »  Rui Faria Préparateur Physique dans le livre « Porquê Tantas Vitórias« 

« Notre forme de travailler est clairement différente. Il n’y a pas de secrets. On valorise trop l’aspect physique, mais l’essentiel c’est l’organisation de l’équipe. Le secret est dans le savoir être, savoir faire. » Rui Faria préparateur physique dans le livre « Porquê Tantas Vitórias« 

« Les méthodes de José Mourinho sont très différentes de celles d’Octávio Machado. Avant, on avait 2 séances par jour, le matin on travaillait le physique et l’après midi la tactique. Maintenant on fait le physique avec la balle et comme ça il y a plus de joie à l’entraînement, parce que nous, les joueurs, on aime courir après la balle et non courir pour courir, qui est plus fatigant. Les exercices que l’on fait maintenant sont beaucoup plus motivants. » Ricardo Costa joueur de Valence dans le livre « Porquê Tantas Vitórias« 

Le foot selon Guy Roux

« Ce serait un bon choix. Avec de tels joueurs, il n’y a pas besoin de travail technique à l’entraînement. Le boulot consiste juste en un travail psychologique, la résolution de problèmes humains et d’osmose dans l’effectif et bien sûr la mise en place d’une tactique. Tout ça, il sait le faire » Guy Roux à propos de la nomination de Laurent Blanc

Pour Monsieur Guy le Football est donc une colonie de vacances. Petits jeux entre amis, rigolade, douche et dodo. Le football ce n’est pas ça quand on veut réussir, et ce n’est plus ça au XXIème siècle. C’est de la science fiction que d’imaginer des joueurs comme Zlatan et Thiago Silva jouer à la baballe. Le travail tactique d’un côté et le technique de l’autre et le physique dans la forêt ça n’existe PLUS, c’est même surréaliste d’imaginer cela. C’est exactement comme si je vous disais « je te laisse un message sur ton bi-bop après m’être connecté sur mon minitel. »

Tactique-Technique-Physique tout n’est qu’un, sur un terrain les trois sont liés.

Et pour finir une citation de José Mourinho : « Un grand pianiste ne tourne pas autour du piano et le regarde. Pour être excellent, il joue du piano. Pour être un grand footballeur, ce n’est pas courir, avoir des contacts ou faire du travail physique. Le meilleur moyen de devenir un grand footballeur, c’est de jouer au football »

WordPress.com.

Retour en haut ↑