Recherche

Football Tactique

Le football des pieds au cerveau.

Tag

Olympique Lyonnais

Monaco – Lyon : analyse tactique

Malheureusement le match entre Lyonnais et Monégasques a été gâché par cette expulsion juste avant la mi-temps de Keita Baldé. Mais même comme ça on a pu retirer beaucoup d’enseignements de ce match.
Lire la suite

OL – PSG : Tout est dans le détail

Hier le PSG a connu sa 2e défaite de la saison en championnat, cette fois-ci contre Lyon. On a eu droit à un très bon match des Lyonnais, qui ont réussi à vraiment gêner les Parisiens, surtout en première période. Le pressing haut de Lyon a gêné le PSG, qui, en l’absence de Neymar, puis avec la blessure de Mbappé, n’a pas réussi à trouver la clé pour réellement faire mal aux Gones.

Lire la suite

Erreur individuelle, conséquences collectives

Lors du match Strasbourg-Marseille, les Strasbourgeois ont longtemps cru à la victoire. Ils tombèrent dans les dernières minutes sur un but de Mitroglou.

Mais si on analyse le but dans le détail, on se rend compte que c’est une erreur, un moment d’inattention qui permet à l’OM d’égaliser et de garantir le point du match nul.
Lire la suite

PSG – OL : premier test pour Paris

Le Paris Saint Germain a eu son premier vrai test face aux Lyonnais en Ligue 1 !
Des Lyonnais qui avaient bien étudié leur PSG et qui savait que les hommes d’Emery aiment plus que tout jouer dans le bloc adverse, dans les intervalles.
Les Parisiens ont eu beaucoup de mal à avancer et à jouer comme ils l’aiment. Les Lyonnais n’ont laissé qu’une seule option au PSG : Les couloirs. Et avec les limites de Kurzawa dans le domaine du centre…
Lire la suite

PSG – Lyon : notes à la mi-temps

Lyon

Le choc de cette journée de Ligue 1 est le vrai premier test pour le PSG cette saison.
Lyon est surprenant. Génésio a bien préparé son équipe sur le point défensif. Il bloque l’axe avec un 4-4-2 très bien préparé, peu de place entre les lignes, peu de d’espace pour les les magiciens parisiens (Neymar, Mbappé, Draxler et Cavani).
Les Lyonnais ont laissé les couloirs un peu plus libres préférant défendre l’axe.

Sur le point offensif les lyonnais ne sont pas performants. Il manque beaucoup de créativité aux lyonnais lors des attaques placées. La sortie de balle est très bonne, Tousart et Ndombélé ressortent très bien le ballon vers les 4 offensifs, mais une fois dans les 30 derniers mètres il n’y a plus aucun mouvement. Les latéraux doivent prendre plus le couloir, plus se projeter pour permettre aux ailiers de demander et de recevoir le ballon plus dans l’axe.

Mariano demande un peu trop le ballon dans les pieds. Lui et Fékir aurait tout intérêt à proposer des courses croisées dans le dos des latéraux Parisiens.

PSG

Le PSG a plus de mal que d’habitude, Lyon ce n’est pas le Celtic, ce n’est pas Metz… Du coup un peu plus compliqué de jouer dans le bloc adverse. Verratti manque beaucoup pour faire tourner la balle et trouver les attaquants dans les espaces.
Draxler joue un peu plus bas que face à Metz, il vient chercher et jouer des ballons plus bas, mais l’allemand n’a pas la qualité de passe et de maitrise du tempo qu’à Verratti. Draxler par contre se propose beaucoup plus en 2e attaquant mais n’arrive pas à recevoir le ballon et à jouer entre les lignes parisiennes. Il délaisse un peu le travail défensif et laisse Rabiot et Motta en infériorité numérique.

Erreur défensive – Ligue1 #J9

Aujourd’hui dans « Erreur défensive » nous allons parler de l’une des surprises de la J9  en Ligue1, qui fut la défaite de Lyon à domicile contre une équipe, à priori, à sa portée.

Lyon avait bien commencé son match, leur domination s’était même concrétisée par Lire la suite

OM-OL : Contrôle du milieu

marcelo-bielsa-et-hubert-fournier-football_30883cd13a3fcc9885b44dc34ec523e2

Grand choc entre le 1er et le 3e du classement, et surtout les 2 équipes proposant le meilleur football de ligue 1. Même si le match s’est soldé par un 0-0, on a eu droit à un grand match et surtout une lutte au milieu.

Lire la suite

1/5 Les clubs Français en compétitions européennes ces dernières années

Le tableau qui suit montre les performances réalisées par pays sur la scène européenne (C1 + C3) depuis 2007/2008.

Résultats pays C1 C3

Même si une fois les totaux de C1 et C3 comptabilisés la France se retrouve cinquième derrière le top 4, le chiffre est trompeur. En C3, la France ne compte aucun représentant dans le dernier carré depuis 2003/2004 et la finale perdue de l’OM contre Valence. Pire encore, des clubs provenant de championnats dits « inférieurs » à la Ligue 1, comme les championnats Ukrainien, Turque, Russe, Ecossais, Danois ou Portugais, ont atteint ce dernier carré récemment. Par ailleurs, les éliminations en huitièmes de finale des deux compétitions (5 en C1 et 6 en C3) boostent le total Français. Autrement dit, les clubs Français peinent à franchir ce cap des huitièmes.
Chez le concurrent principal au niveau de l’UEFA, le Portugal, on a vite compris que l’Europa League serait le levier idéal pour défaire la France de son fauteuil de cinquième championnat européen. Contrairement aux clubs français, les clubs étrangers ne considèrent pas l’Europa League comme un fardeau. Ils se sont battus pour s’y qualifier donc ils la jouent à fond. Les performances de Porto, Benfica, Sporting et même Braga montrent l’exemple aux écuries Françaises. En 2010/2011, les clubs lusitaniens ont frappé fort : 3 clubs dans le dernier carré et une victoire finale au bout. Tandis que dans la même année le meilleur parcours Français était un huitième de finale du PSG… perdu à Lisbonne contre Benfica.

Mais quelles sont les différences entre la Ligue 1 et les autres championnats « inférieurs » ?

C’est simple, ces autres championnats disposent tous d’une voire deux locomotives qui réussissent en coupe d’Europe. Porto et Benfica au Portugal, Shakhtar Donestk et Dynamo de Kiev en Ukraine, les 3 clubs d’Istanbul en Turquie, Le Zénith et le CSKA Moscou en Russie. Quid de la France ? Six champions différents sur les six dernières saisons. Pas top pour trouver un modèle… Du temps où l’OL dominait la Ligue 1 (et la tenait tout seul à bout de bras en Europe), ses performances obligeaient les autres clubs français à se mettre au niveau.
Avec l’arrivée d’investisseurs au PSG et Monaco, la Ligue 1 va peut-être retrouver les locomotives qu’elle avait perdues pour montrer la voie en Europe. Mais l’argent ne décide pas tout dans le football. L’Athletic Bilbao et Braga se sont hissés en finale de l’Europa League récemment. Dernièrement Osasuna, le Werder de Brême, Villareal, Hambourg, Bâle ou le Steaua Bucarest ont atteint les demi-finales. Je ne crois pas que les budgets de l’OM de l’OL ou même du LOSC soient inférieurs à ceux de ces clubs.
Le problème est plus profond.

2/5 FFF : des erreurs fatales
3/5 EDF A : De Knysna à aujourd’hui
4/5 EDF jeunes : les œillères du bel été 2013
5/5 L’entraîneur professionnel en France

WordPress.com.

Retour en haut ↑